Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon site Internet. 

 

Vous y trouverez mes actualités, quelques informations sur qui je suis et ce que je fais ainsi que les idées que je défends. 

 

Depuis 10 ans, je m'investis dans la politique de notre pays.

J'ai pu garder l'esprit pour lequel je me suis engagé : mettre à profit mon expérience professionnelle pour participer à l'amélioration de notre qualité de vie et en particulier, dans les domaines des soins de santé, de la recherche et de la bioéthique. 

 

Je suis heureux d'exercer ce mandat et reste toujours à l'écoute des citoyens, des associations et des professions médicales et paramédicales. 

N'hésitez donc jamais à me contacter pour partager des idées. 


Actualités

Prévention vaccinale contre papillomavirus

Le lundi 11 juin, j'interpellais la Ministre Alda Greoli au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles au sujet de la prévention vaccinale contre le papillomavirus.

 

 

Pour rappel, 80% de la population belge est susceptible d’être en contact avec le HPV au cours de sa vie. Par ailleurs, des souches non cancéreuses de ce même virus provoquent l’apparition de verrues génitales.

 

Dans le cas des cancers, comme des verrues génitales, le suivi et le traitement sont extrêmement pénibles pour les patients, tant physiquement que psychologiquement, et représentent un coût financier très élevé.

 

 

Je pense que la politique de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit rapidement être revue et avoir de nouveaux objectifs!

Voici les questions posées à la Ministre:

  • Afin d'améliorer la prévention, ne pensez-vous pas à la possibilité d'une extension de la vaccination aux garçons?
  • Envisagez-vous d'adopter une procédure « d’opting-out » plutôt que « d’opting-in »? Il faut revoir la méthode de proposition de la vaccination à l’école et se calquer sur la méthode appliquée en Flandre. Pour rappel, en FWB, un document doit être signé par les parents s’ils acceptent la vaccination de leur enfant (opting-in) alors qu’en Flandre, le vaccin est administré d’office sauf si les parents signent un document refusant expressément la vaccination de leur enfant (opting-out).
  •  Ne faudrait-il pas abaisser l'âge de vaccination et commencer celle-ci dès 9 ans? Rappelons que l’efficacité du vaccin HPV s’est avérée plus élevée lorsque le vaccin est administré à une personne qui n’a pas encore eu de rapport sexuel. L’OMS recommande dès lors de vacciner contre les papillomavirus humains les filles entre 9 et 13 ans afin de prévenir les cancers du col utérin.

 

Abaisser l’âge de la vaccination permettrait également d’éloigner, autant que faire se peut,  le « rapport naturel » qui est fait entre la vaccination des jeunes filles et le début de leur vie sexuelle. Le débat étant encore difficile, voire tabou dans certaines familles. Vacciner plus tôt, lorsque les jeunes filles sont encore des enfants, permettrait de ne plus lier vaccination et vie sexuelle et ainsi augmenter l’acceptation sociétale de ce vaccin.

 

Malgré l'urgence, je n'ai malheureusement reçu que des réponses peu engageantes de la part de la Ministre…

Parlement des enfants, édition 2018

 Le jeudi 31 mai, les élèves de l’école des Eglantiers ont remporté un tableau interactif au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils faisaient partie des classes lauréates des prix du Parlement des enfants 2018 pour leur projet de décret en faveur de l’égalité des filles et des garçons à l’école. Merci à tous ces élèves pour leur travail sérieux et engageant et surtout, Félicitations ! Je suis heureux d’avoir été leur parrain.

 

Lire la suite

Je suis candidat à Uccle

 

Le Sénateur Jacques Brotchi poussera la liste MR à Uccle pour les élections communales d’octobre 2018.

 

La nouvelle est tombée ce soir lors de la réunion du comité du MR d’Uccle. Elu conseiller communal en 2006 avec 1806 voix de préférence (le 3ème score), il avait choisi de ne pas se présenter en 2012.

 

Séduit par le projet volontaire du bourgmestre Boris Dilliès et de l’équipe en place, il a décidé de soutenir activement la liste du MR d’Uccle.

 

"Uccle est une commune de proximité, paisible et dynamique à la fois.  J’y vis depuis plus de 20 ans et je m’y sens bien.  Il est clair que la vie politique de la commune est la base de la démocratie, c’est le premier échelon politique mais c’est le plus important pour le citoyen, le plus visible, le plus proche. Le quotidien de chacun et un cadre de vie agréable sont de la responsabilité des élus. En peu de temps, Boris a réussi à imprimer sa marque à la tête de la commune. On ressent le changement dans cette liste MR jeune et pleine d’ambition. C’est stimulant, on a envie d’en faire partie. Dans ma vie, j’ai toujours veillé à soutenir la jeune génération, dans ma carrière médicale comme en politique. J’ai beaucoup d'estime pour Boris Dillies et pour son équipe qui se sont tous fortement investis et font du bon travail. Je suis donc peut-être le dernier sur la liste mais le premier à les soutenir. » déclare Jacques Brotchi en souriant.

 

 

 

«Le retour de Jacques Brotchi est enthousiasmant et nous fait honneur », se réjouit Boris Dilliès. «Son action au sein de la section locale était déjà saluée mais sa présence sur notre liste renforcera davantage son rôle. Son expérience, sans équivalent, apportera sérénité et confiance aux jeunes et aux moins jeunes. Peu de gens se sont investis comme Jacques Brotchi pour améliorer la qualité de la vie de nos concitoyens, que ce soit en tant que neurochirurgien ou en tant que politique. Il est un exemple pour tous.», conclut le bourgmestre d’Uccle.

 

Vers une ville connectée !

Lire la suite

Parlement des Enfants, édition 2017

Lire la suite