Le 19 décembre 2018

 

Les partis impliqués dans la chute du gouvernement ont une responsabilité lourde à porter : le non-vote du budget 2019 entraînera de l’immobilisme néfaste pour l’ensemble de la population et notamment, l’impossibilité d’engager les effectifs policiers nécessaires, l’incapacité de financer l’enveloppe bien-être qui permet entre autres le financement partiel des pensions et des allocations sociales, l’impossibilité de défiscaliser l’extension des heures supplémentaires, etc. Les exemples sont nombreux.

 

Aujourd’hui, en tant que Président du Sénat, je souhaite à la fois la stabilité de l’Etat ainsi qu’un éveil du sens des responsabilités des hommes et des femmes politiques de ce pays, ce qui a manqué à certains ces dernières semaines. 

 

Er rust een zware verantwoordelijkheid op de schouders van de partijen betrokken in de val van de regering : de niet-stemming van het budget 2019 zal schade toebrengen aan de samenleving, meer bepaald het gebrek om de nodige versterkingen van de ordediensten aan te werven,   de onmogelijkheid om de financiering van de welzijnsenveloppe rond te brengen die deels instaat voor o.a. de pensioenen en de sociale uitkeringen, de onmogelijkheid om een fiscale gunstmaatregel uit te werken aangaande de extra gepresteerde werktijd, enz. De voorbeelden zijn talrijk.

Als Voorzitter van de Senaat wens ik vandaag de dag een stabiele Staat en dat de politici van dit land hun verantwoordelijkheden opnemen, daar waar sommige de laatste weken te kort zijn in geschoten. 

 

Le Sénat adopte une résolution pour combattre l'antisémitisme

Une vaste étude européenne nous a appris, cette semaine, que 39% des Juifs belges ont été victimes de harcèlement antisémite l'année passée.

Pire: la Belgique est le pays européen où les victimes d'antisémitisme signalent le moins souvent les attaques qu'elles subissent, parce qu'elles croient que cela ne servira à rien. C'est précisément la raison pour laquelle nous avons déposé cette résolution. Notre pays doit leur tendre la main et les assurer du bien-fondé de la démarche de porter plainte.

 

Le texte adopté demande notamment que le gouvernement désigne un coordinateur national de la lutte contre l'antisémitisme et que la cellule de veille sur l'antisémitisme soit remise en mouvement. Il plaide aussi pour une identification claire, sur base annuelle, du nombre d'actes de nature antisémite, du nombre de dossiers effectivement poursuivis et des condamnations qui ont été prononcées.

 

Il réclame enfin la création d'un "module antisémitisme" dans le cadre de la politique d'intégration et d'accès à la citoyenneté ainsi qu'une définition de travail "univoque" car, pour les sénateurs, pour combattre efficacement l'antisémitisme, il s'agit de pouvoir l'identifier d'une manière claire et partagée par tous. 

 

Nomination à la Présidence du Sénat

 

« Je suis fier de pouvoir prendre part à cette première séance plénière en tant que Président du Sénat. Nous sommes prêts à continuer le travail entamé afin de maintenir le Sénat en bonne santé »

 

« Het is voor mij een grote eer om deze plenaire zitting voor het eerst als voorzitter van de Senaat te kunnen leiden. We zullen het werk van onze voorgangster verder zetten om de goede werking van de Senaat te blijven garanderen ».

 

Ce vendredi 14 décembre, je succède officiellement à Mme Christine Defraigne à la Présidence du Sénat.

Je tiens à remercier mes collègues pour leur confiance, et tout particulièrement Christine Defraigne, pour avoir donné un cap au nouveau Sénat dans des circonstances pas toujours simples.

Je suis très heureux de pouvoir mettre mon expérience au service du Sénat. En tant que Président, je compte m’investir pleinement afin de « maintenir le Sénat en bonne santé ».

 

Mon premier objectif sera de continuer le travail entamé précédemment pour que le Sénat puisse continuer à se développer pour devenir le lieu de rencontre, de consultation et de réflexion entre les différentes Régions et Communautés de notre pays.

 

En effet, je suis persuadé que, dans un paysage institutionnel aussi complexe que le nôtre et dans une logique de répartition des compétences toujours plus accrue, le Sénat continue d’incarner la stabilité de l’Etat.

 

Il doit pouvoir jouer un rôle de chambre de réflexion cherchant à construire des ponts entre les différentes entités fédérées pour contribuer à l’adoption de positions cohérentes à propos des nombreux défis qui se posent actuellement dans nos sociétés. Je pense notamment aux soins de santé, à la protection de l’environnement ou encore à la transition numérique. C’est pourquoi je veillerai à ce que ses travaux reçoivent toute l’attention et la visibilité qu’ils méritent.

 

 

Deze vrijdag 14 december neem ik het Voorzitterschap van de Senaat over van Mevrouw Christine Defraigne.

 

Ik wil mijn collega’s en vooral Christine Defraigne voor hun vertrouwen bedanken. Hun verrichte werkzaamheden in vrij apparte omstandigheden waren cruciaal om doelen te stellen voor de nieuwe Senaat.

 

Ik ben trots om mijn ervaring ter beschikking te stellen van de Senaat. Als President zal ik persoonlijk alles in het werk stellen om er voor te zorgen dat “de Senaat gezond blijft”. 

 

Mijn eerste betrachting zal de volgende zijn : de Senaat verder laten uitgroeien tot een plaats van ontmoeting, overleg en reflectie tussen de verschillende Regio’s en Gemeenschapen.

 

In ons complex institutioneel landschap en met een steeds stijgende verdeling van de bevoegdheden ben ik overtuigd dat de Senaat een stabiliteitsfactor van de Belgische Staat kan zijn.

 

Inderdaad,  de Senaat is een kamer van reflectie geworden waar we bruggen tussen de deelstaten kunnen bouwen om coherente  posities over vele huidige en toekomstige uitdagingen. Bijzonderlijk denk ik aan gezonheidszorgen, milieubescherming en ook digitalisering van onze maatschappij.  Daarom zal ik ervoor zorgen dat de werkzaamheden van de Senaat de aandacht en zichtbaarheid krijgen dat ze verdienen.

 

Lire la suite

4 ème session du Parlement des enfants

Ce lundi 10 décembre, les élèves de l'école de l'IRSA sont venus visiter le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lors de cette matinée, nous avons partagé des échanges très intéressants et j'ai répondu à de nombreuses questions.

C'est toujours un plaisir lorsque les enfants se montrent curieux!

Lire la suite

Prestation de serment pour le nouveau Conseil communal d'Uccle

Ce lundi 4 décembre, je prestais serment en tant que conseiller communal. Réitérant  ainsi mon engagement au service des Uccloises et Ucclois.

 

"Je jure fidélité au Roi, obéissance à la Constitution et aux lois du peuple belge."

 

"Ik zweer getrouwheid aan de Koning, gehoorzaamheid aan de Grondwet en aan de wetten van het Belgische volk".

 

Lire la suite

Rencontre avec des élèves rhétoriciens de l'école Decroly d'Uccle

Un groupe d'une vingtaine de rhétoriciens de l'école Decroly d'Uccle ont visité ce mardi 27 novembre le Parlement fédéral.

Dans leur viseur, ils avaient 4 thématiques à savoir: le chemin d'une loi, le bâtiment qui abrite le Parlement et sa symbolique, le métier de parlementaire, ainsi que le rôle du Parlement.

C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai répondu à leurs nombreuses questions:

- Le rôle du Roi dans la promulgation des lois.

- Le mode d'élaboration des rapports d'information du Sénat.

- …

 Quel plaisir de rencontrer ces jeunes journalistes en herbe!

Lire la suite

Soirée-débat avec notre Premier ministre

Lire la suite

Prévention vaccinale contre papillomavirus

Le lundi 11 juin, j'interpellais la Ministre Alda Greoli au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles au sujet de la prévention vaccinale contre le papillomavirus.

 

Pour rappel, 80% de la population belge est susceptible d’être en contact avec le HPV au cours de sa vie. Par ailleurs, des souches non cancéreuses de ce même virus provoquent l’apparition de verrues génitales.

Dans le cas des cancers, comme des verrues génitales, le suivi et le traitement sont extrêmement pénibles pour les patients, tant physiquement que psychologiquement, et représentent un coût financier très élevé.

Je pense que la politique de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit rapidement être revue et avoir de nouveaux objectifs!

Voici les questions posées à la Ministre:

  • Afin d'améliorer la prévention, ne pensez-vous pas à la possibilité d'une extension de la vaccination aux garçons?
  • Envisagez-vous d'adopter une procédure « d’opting-out » plutôt que « d’opting-in »? Il faut revoir la méthode de proposition de la vaccination à l’école. Pour rappel, en FWB, un document doit être signé par les parents s’ils acceptent la vaccination de leur enfant (opting-in). En utilisant l'"opting out", le vaccin serait administré d’office sauf si les parents signent un document refusant expressément la vaccination de leur enfant.
  •  Ne faudrait-il pas abaisser l'âge de vaccination et commencer celle-ci dès 9 ans? Rappelons que l’efficacité du vaccin HPV s’est avérée plus élevée lorsque le vaccin est administré à une personne qui n’a pas encore eu de rapport sexuel. L’OMS recommande dès lors de vacciner contre les papillomavirus humains les filles entre 9 et 13 ans afin de prévenir les cancers du col utérin.

Abaisser l’âge de la vaccination permettrait également d’éloigner, autant que faire se peut,  le « rapport naturel » qui est fait entre la vaccination des jeunes filles et le début de leur vie sexuelle. Le débat étant encore difficile, voire tabou dans certaines familles. Vacciner plus tôt, lorsque les jeunes filles sont encore des enfants, permettrait de ne plus lier vaccination et vie sexuelle et ainsi augmenter l’acceptation sociétale de ce vaccin.

 

Malgré l'urgence, je n'ai malheureusement reçu que des réponses peu engageantes de la part de la Ministre…

Lire la suite

Parlement des enfants, édition 2018

 Le jeudi 31 mai, les élèves de l’école des Eglantiers ont remporté un tableau interactif au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils faisaient partie des classes lauréates des prix du Parlement des enfants 2018 pour leur projet de décret en faveur de l’égalité des filles et des garçons à l’école. Merci à tous ces élèves pour leur travail sérieux et engageant et surtout, Félicitations ! Je suis heureux d’avoir été leur parrain.

 

Lire la suite

Commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale

Lire la suite